Témoignage du Père Paul Quillet sur l'alphabétisation des peuls (dossier francophonie)

Intervention du Père Paul Quillet, Société des Missions Africaines

Commission « Le rêve africain », Maison des Associations de Solidarité

Paris le 15 mars 2008

Ce récit du père Paul Quillet se lit à deux niveaux. Bref document ethnographique, il montre comment l'alphabétisation a aidé une population marginale à amorcer un développement autocentré, dans un contexte de bouleversement politique de l'Etat. Méditation du coeur, ce texte fait comprendre que la parole touche à l'être même de l'homme, à sa croissance spirituelle. Quelque chose de profond a ébranlé l'âme d'un petit peuple alors que l'Eglise catholique ouvrait au plus haut niveau une voie nouvelle : le dialogue.

Mots clés : alphabétisation, Bénin, développement, dialogue, être Dieu, fulfulde, identité, mission, parole, peuls.

J'ai eu la chance de vivre en un temps où soufflait sur l'Eglise Catholique un vent d'ouverture et de dialogue. Toute ma formation a été baignée dans ce climat. "Ecclesiam Suam", lettre encyclique du Pape Paul VI a été pour moi une grande source d'inspiration. Cette encyclique était un appel à bâtir la paix. On pouvait y lire :

« La grande et universelle question de la paix dans le monde retiendra particulièrement, non seulement Notre vigilante et cordiale attention, mais aussi l'intérêt le plus assidu et le plus efficace. »

La paix n'était pas en soi une idée forcément nouvelle, mais ce qui était nouveau était l'appel du Pape Paul VI au dialogue avec l'autre.

«Dans le dialogue, on découvre combien sont divers les chemins qui conduisent à la lumière de la foi et comment il est possible de les faire converger à cette fin (…) On ne sauve pas le monde du dehors; il faut, comme le Verbe de Dieu qui s'est fait homme, assimiler, en une certaine mesure, les formes de vie de ceux à qui on veut porter le message du Christ. (…) Le climat du dialogue, c'est l'amitié. Bien mieux, c'est le service ».

Ma vie de missionnaire a été marquée par la rencontre avec un autre peuple, qui a transformé ma vie. Au départ, j'ai été coopérant en Afrique en 1967, et mon coeur a été conquis. Je suis reparti plus tard comme prêtre en 1972. Arrivé au Nord Bénin, je me suis vu confier une mission inattendue. J'ai été envoyé vers les Peuls, peuple d'éleveurs islamisé. Ne sachant que faire, je me suis mis à apprendre leur langue. Et ceci m'a amené à une expérience fondamentale qui est au coeur de notre discussion d'aujourd'hui : la question de la langue et son rapport au développement et à la paix entre les êtres humains.

Pour étudier le fulfulde, la langue de Peuls, j'ai d'abord appris quelques salutations et questions pour pouvoir aller visiter les Peuls chez eux. Un instituteur que j'avais rencontré m'a aidé à enregistrer des textes que j'ai écoutés et transcrits, pendant six mois. Il m'a ensuite aidé à les traduire.

Moi qui étais venu en Afrique pour enseigner et donner la parole, je devais accepter de me laisser enseigner. Les Peuls m'ont découvert petit à petit comme quelqu'un qui aimait le Fulfulde, puis quelqu'un qui aimait les Peuls, quelqu'un qui connaissait Dieu, quelqu'un qui priait. Cette expérience m'a transformé dans mon humanité, dans ma foi.

Sur ce, est survenue la révolution béninoise de 1974, deux ans après mon arrivée. Le nouveau régime avait décidé la mise en valeur des langues. Il m'a été demandé de préparer l'alphabétisation en fulfuldé. Les peuls ont un statut plutôt élevé dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest. Mais ils sont une minorité peu considérée, presque marginale, du Nord-Bénin. On les a toujours considérés comme des citoyens de seconde zone, et ils l'ont intériorisé. L'alphabétisation dans leur langue fut un déclic, et nous sommes là au coeur de la problématique qui nous occupe aujourd'hui. On doit savoir que la langue touche à l'être même de l'homme, à la perception de son identité. L'alphabétisation en peul leur a fait découvrir que leur peuple était plus grand qu'ils ne pensaient.

Vecteur de l'identité, la langue est ensuite source de développement. Les peuls voulaient apprendre à lire et à écrire. La demande était souvent personnelle mais nous n'avons jamais accepté de démarrer un cours si la demande ne venait pas d'un groupe qui s'était constitué. Cela pouvait demander deux ans. Le bénéfice de cela était qu'ils devenaient capables de prendre en charge un partie des frais d'enseignement et de transport. Plus encore, l'alphabétisation leur apprenait à se rassembler, à s'unir, à travailler ensemble.

Après l'alphabétisation, d'autres aspirations surgirent : « Nous voudrions apprendre à compter. Nous voudrions apprendre à peser notre coton, nous voudrions creuser un puits, nous voudrions une école chez nous. » A partir de l'alphabétisation, ils ont pu grandir humainement, économiquement, croître en liberté, devenir responsables de leur propre développement et du développement de leur région.

Une chose capitale, ce sont les contes fulfulde, ce sont de très beaux récits qui transmettent la mémoire de ce peuple, de génération en génération. Ces contes contiennent un peu l'âme des peuls. La langue maternelle touche à notre être, au vécu le plus intime de la personne. Si on touche à cela, l'être humain perd son identité, ses repères, ses racines. Je ne pouvais pas évangéliser par le verbe, mais Dieu a semé à travers moi des graines, qui se sont traduites par une véritable expérience spirituelle, qui a ouvert un certain développement.

Mes parents sont venus me visiter au Bénin. Nous sommes allés, chez les peuls. Il y a eu une grande réunion chaleureuse. A un moment, le responsable s'est adressé à mes parents. « Nous vous remercions de nous avoir donné votre fils. Il est venu, il a appris notre langue. Nous qui autrefois entrions au marché en courbant le dos, maintenant nous y entrons la tête haute. Nous avons retrouvé notre dignité  »

Pour aller plus loin :

Sur Ecclesiam Suam
www.vatican.va/holy_father/paul_vi/encyclicals/documents/hf_p-vi_enc_06081964_ecclesiam_fr.html

Sur le Bénin
fr.wikipedia.org/wiki/Bénin

Sur les peuls

www.tatasenegal.com/GuineaFr/HomeFr/PeulsFr.htm
fr.wikipedia.org/wiki/Peuls

Sur le Père Paul Quillet
catholique-angers.cef.fr/site/im_user/43807paulquilletbenin1.pdf





09/04/2008
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres